1ère lampe…

      1ère lampe…

 

Pour cette réalisation je ne voulais pas commencer le travail sans savoir auparavant la finalité de l’objet. Le dernier morceau de chêne (15X15 par 40 cm de long) qui me restait de mon hangar ne devait pas être un échec. Je me décide donc pour une lampe sans toute fois savoir quelle forme j’allais lui donner. Je ne suis pas encore assez sûr de mes gestes pour réaliser la forme parfaite que je vois ou que j’imagine. J’espère que cela viendra avec l’expérience.

 

                

 

Pour le moment je procède toujours de la même façon. A soir un centrage entre les pointes le plus précis possible et un dégrossit à l’aide des fers du copieur. Vitesse de tournage pour le dégrossit 700 tours minute, je ne peux pas descendre plus bas, le tour vibre un peu, mais cela ne me gène pas pour le travail. Au début je travaillais sans lunette de protection pour le tournage d’une pièce du début jusqu’à la fin. Lors du dégrossit les petits morceaux de bois volent vite et fort. Après quelques éclats reçus dans les yeux je mets des lunettes de protection même si cela diminue la vision. Dans l’avenir j’achèterais sûrement une visière frontale en pexiglass.

Après quelques tours environ 1h de travail.

 

        

 

A la fin du tournage (environ 2h30) je procède à un ponçage minutieux en 4 passes, du grain 40, puis 80, puis 180 et enfin 400. Une difficulté se présente. Le haut et le bas de la lampe ne sont pas plats. Il me faut les aplanir, j’utilise pour cela une scie à bûches. Ce n’est pas l’idéal. Pour le prochain objet il faut que je mettes les extrémités à plats avant le dégrossit, je pense que ça me facilitera le travail des finitions. Une fois le pied de lampe dépoussiéré je le vernis à l’aide d’un vernis polyuréthane teinte acajou.

 

            

 

Afin de vernir toute la pièce de bois en une fois je vis un crochet sur le haut et je suspends le tout pour une journée de séchage.

Je pense mettre une seconde voir une troisième couches. Entre chaque couche un égrainage à la laine d’acier triple zéro.

Il ne me restera plus qu’à installer une douille avec un interrupteur et un abat-jour et sera fini.

N’ayant pas de forêt bois pour percer le pied de la lampe je fixe une douille baïonnette. Avec un abat-jour couleur bordeau je pense que se sera sympa.

 

Finalement je me décide à acheter une mèche à bois de qui me permettra de transpercer mes pieds de lampe.

Le problème qui se pose à moi est le suivant : Dans les grandes surface de bricolage il n’y a pas de forêt pour le bois d’un diamètre compris entre 8 et 12 mm et d’une longueur de 40 à 50 cm. N’ayant pas le temps ni le budget pour aller dans un magasin spécialisé je me rabat sur du 8 mm en 20 cm de long et du 14 mm en   45 cm de long.

 

Avec ces deux forêts j’entreprends donc de transpercer mon pied de lampe. La difficulté étant de se positionner de façon perpendiculaire afin de toujours rester au centre. C’est très difficile avec un pied de lampe déjà tourné. A moins que je ne sois pas très doué pour percer droit ! En tout état de cause le passage étroit s’avère désastreux. Un trou d’environ 6 à 8 mm de diamètre. Unique solution boucher à la patte à bois, teindre et revernir. 

 

 

Pour une première réalisation ce n’est pas trop mal. Il y a plusieurs choses à améliorer. Notamment le perçage du pied qui me semble en fait être l’opération la plus compliquée. Le choix du design que je souhaite matérialiser sur le papier avant de me lancer dans la production.

 

9 votes. Moyenne 2.89 sur 5.

Commentaires (5)

1. gisele 06/02/2008

mon pere etait menuisier et tournait tres souvent
j'apprecie d'autant plus le travail du bois

2. Patou belle soeur 13/02/2008

héhéhé
elle est magnifique

Félicitations !!!

3. ton diable 08/05/2008

il faut ke tu achete du nutella
pk il me demande combien font 1+1

4. georges martorello 08/03/2009

bonsoir j'utilise le meme modele de tour et j'ai un probléme d'oxidation sur le dibolo du variateur de vitesse avez vous déjà rencontré ce probléme le diabolo a tendeance a se coincer et il faut le demonter regulierement pour desoxider et lubrifier çà dure un mois et il faut recommencer

5. kajacques 27/11/2010

1- Le ponçage : tu passes directement du 180 au 400.
J'utilise couremment : 40 60 80 120 180 240 320 et 400.
2 - Le vernissage se fait généralement sur le tour en rotation.
3 - Idem pour le perçage à travers la poupée mobile.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×