Lampe 2

2ème lampe... Un modéle plus moderne que la première...

 

Pour cette seconde lampe j’ai une petite idée de la forme que je veux lui donner. Par contre je travail un peu différemment. L’expérience de la première !

La pièce de bois un morceau ce chêne d’une section de 12X12 sur environ 30 cm. C’était un poteau de charpente issu du cœur de l’arbre.

Avant même de repérer le centrage je mets les deux extrémités d’équerres à l’aide d’une scie circulaire en deux passes, fasses opposées, un court ponçage suffira à aplanir le tout lors de la finition.

                            

Ensuite je fixe le morceau sur le tour afin de marquer la position des pointes. Puis je le démonte et le perce dans sa longueur. Je ne suis pas complètement droit mais j’ai seulement un décalage de 4 mm sur 42 cm de long. Après réflexion et une fois la lampe finie je m’aperçois que c’est très pratique. Parfois le hasard fait bien les choses !

Les opérations de centrage et dégrossit de la pièce de bois sont réalisées suivant une méthode identique à la réalisation précédente (voir chapitre 1ère lampe).

           

Voilà en gros l’idée :      Le pied vernis chêne rustique.         

                                     Les deux corps vernis merisier.

                                     La boule vernis acajou.

 

Pour cette réalisation, j’utilise uniquement deux gouges différentes. Une en angle et la seconde en quart de cercle. Environ 2h30 à 3h de tournage plus tard, je passe à la phase du ponçage sur tour. 4 grains différent, du 40, 80, 180 & pour finir du 600 pour carrosserie automobile qui normalement s’utilise à l’eau. Bien évidement je l’utilise à sec, l’inconvénient est qu’il s’encrasse vite pour la prochaine réalisation un grain de finition 400 devrait suffire.

 

 

 

Dans un premier temps je vernis la sphère couleur acajou et le pied couleur chêne foncé.

 

  

 

Ensuite je vernis les deux morceaux qui composent le corps avec une teinte merisier.

Entre deux couches de vernis un égrenage à la laine d’acier triple zéro.

La pose en force de l’écrou qui permettra la fixation de la douille.

Je fais le trou pour le passage du fil électrique dans le pied de la lampe au diamètre 8 mm.

 

 

 

Une fois sec il me reste à effectuer le montage électrique et pour la photo poser un abat-jour que j’ai pris sur une autre lampe, mais je pense que le définitif sera différent.

 

Je suis un peu déçu par la teinte acajou pas assez prononcée à mon goût.

Pour le reste c’est pas mal quand on sait qu’il s’agit d’un morceau de chêne de récupération sur lequel on dénombre pas moins de six impacts de clou ou tir fond.

Avant de me lancer dans une autre lampe je pense fabriquer un guide de perçage sur grande hauteur.

 

 

 

De plus je pense compliquer le tout et « travailler sur commande » à partir de l’idée de mon épouse en essayant d’être le plus réaliste par rapport à la demande.

 

 

                            

3 votes. Moyenne 2.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Nicolas 02/11/2011

Vraiment sympa et rigolo votre site, et quelle réussite que vos premières réalisations!
Que Dieu vous aide à faire peins de jolies choses!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site